Être femme

En France, les femmes sont libres de choisir si elles veulent ou non avoir des enfants. Pour toute question, vous pouvez vous renseigner auprès d’un médecin (généraliste ou gynécologue), d’une sage-femme ou d’un Planning familial. Les consultations sont confidentielles et remboursées (en partie) par la Sécurité sociale.

 

Contraception

De nombreux moyens de contraception sont remboursés en partie par la Sécurité sociale (puis par la mutuelle pour celles qui en possèdent une). Pour plus d’informations, consultez ce document du Ministère de la Santé.

Les jeunes femmes mineures peuvent accéder à la contraception de façon anonyme et gratuite grâce au Planning familial. Elles peuvent également bénéficier de consultations gratuites et protégées par le secret chez certains professionnels de la santé.

 

Pilule du lendemain

En cas d’urgence (rapport non protégé), les femmes ont accès à la pilule du lendemain sans ordonnance en pharmacie (coût entre 6,07 € et 7,41 €). Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

IVG

L’interruption volontaire de grossesse (IVG) est légale en France jusqu’à la 12ème semaine de grossesse. C’est un droit pour toutes les femmes (mêmes mineures, à condition qu’elles soient accompagnées par une personne majeure). Une femme qui souhaite avorter doit consulter un médecin ou une sage-femme ou un centre de Planning familial.

 

PMA et FIV

Pour les couples qui ont des difficultés à avoir des enfants, il est également possible d’avoir recours à la procréation médicalement assistée (PMA) et notamment à une fécondation in vitro (FIV). Jusqu’à six tentatives d’insémination artificielle et quatre fécondations in vitro sont remboursées par la Sécurité sociale. Pour en bénéficier, renseignez-vous auprès de votre médecin ou sage-femme. Pour en savoir, rendez-vous sur service-public.fr.